Les personnes cherchant à construire une maison neuve tomberont tôt ou tard sur la maison mitoyenne. La mitoyenneté est une alternative de construction, offrant plusieurs avantages économiques. Avant de l’adopter, il est donc essentiel de bien comprendre ce principe. Voici alors tout ce qu’il faut savoir sur la maison mitoyenne.

Définition de la maison mitoyenne

Pour définir simplement la maison mitoyenne, il s’agit d’une maison qui a des murs communs avec ses voisines. C’est ce qu’on appelle mur mitoyen. Les maisons sont collées les unes aux autres et délimitées par une haie ou un jardin. Elle peut aussi être collée avec deux autres maisons et se trouver en leur milieu. Elle se caractérise également par la façade avant tournée vers la rue et une façade arrière avec un jardin clos et une terrasse privative. On la retrouve un peu partout, que ce soit dans les villages ruraux ou dans des quartiers résidentiels en ville.

Bien qu’elle ne soit plus vraiment à la mode, la mitoyenneté reste très pratique et esthétique. On admire ces maisons alignées et uniformes, avec un certain charme moderne. La maison mitoyenne est surtout utilisée pour que la surface de construction de la maison soit optimisée. En d’autres termes, on peut tout à fait bâtir une maison assez vaste et pouvant abriter deux familles, sur un petit terrain plat. Étant donné que la maison a moins d’emprise sur le sol, on peut y ajouter des étages sans problème. On peut même aller plus loin en intégrant un grenier et un sous-sol à la maison.

Dans une maison mitoyenne, chaque famille possèdera un espace avec toutes les pièces comprises. Salle d’eau, cuisine équipée, pièce de vie, chambres, salon, salle à manger, on peut aménager la maison selon toutes ses envies. Chacun aura donc son espace de confort et le style d’intérieur qu’il désire : villa contemporaine, construction traditionnelle, etc.

Les avantages de la mitoyenneté

Si on a déjà énuméré quelques avantages de la maison mitoyenne, on peut encore en citer plusieurs autres. Construire une maison mitoyenne est très économique, surtout sur le plan du chauffage. La maison agit comme isolant thermique, lui coupant le vent. Étant donné que les maisons sont collées entre elles, chaque habitation profite donc de l’émission de chaleur de sa voisine. Aussi, des statistiques ont démontré que la facture de chauffage d’une mitoyenneté est à 35% en moins qu’une maison individuelle.

En construisant une maison mitoyenne, on fait une fois de plus des économies d’argent. L’achat du terrain se fait avec une autre famille, départageant ainsi les dépenses. Il en va de même pour toutes les dépenses concernant l’entretien ou la réparation des surfaces partagées avec les voisins. Cela pourrait être les murs, les haies ou encore les clôtures communs. C’est aussi le cas pour les raccords en eau et en électricité, toujours partagés avec les autres maisons.

Avec la proximité qu’il y a entre les maisons mitoyennes, une ambiance de sécurité s’installe dans les alentours des habitations. Il y a moins de risques de  cambriolages, car une aussi grande proximité entre les maisons dissuade les malfaiteurs de tenter leurs chances. Il a donc été vérifié que les maisons mitoyennes ont subi moins de vols que dans les maisons individuelles.

Les inconvénients de la mitoyenneté

Même si la construction d’une maison mitoyenne est plus intéressante à bien des aspects, on relève cependant quelques inconvénients. Le principal problème peut se poser sur la question d’intimité. Bien qu’on se sente en sécurité avec des personnes vivant collées à nous, il est difficile de faire abstraction de leur présence la majorité du temps. De chez soi, on entend le bruit du voisinage, ce qui peut être très désagréable surtout en soirée. Pour régler ce souci, il est alors conseillé d’améliorer l’insonorisation de la maison mitoyenne.

Il en va de même pour l’intimité dans les jardins privés. Si la haie ou clôture séparant les habitations ne sont pas assez hautes, tout sera visible de chez les voisins. Pour les personnes mettant l’emphase sur la tranquillité et l’intimité, ce type de maison est alors déconseillé. Il est cependant possible de surélever le mur ou délimiter avec un espace de verdure ou arboré.

Pour les personnes aimant les fortes luminosités chez eux, choisir une maison mitoyenne n’est pas recommandé. Les seules sources de lumière du jour seront les fenêtres des façades, plongeant la maison dans une certaine forme de pénombre. Si on désire gagner un peu plus en luminosité, il est alors conseillé d’installer des fenêtres de plus grande taille sur la maison mitoyenne.

Le principe de copropriété pour une mitoyenneté

Avant la construction d’une maison mitoyenne, il faut se procurer un permis de construire en premier lieu. Puis, il est important de prendre en compte tout ce que renferme le principe de copropriété. Si deux familles décident de partager un terrain, la mitoyenneté s’applique sur tous les éléments qui leur appartiennent communément. En d’autres termes, si un objet, mur, etc se retrouve dans la limite de l’espace appartenant aux deux familles, ils deviendront alors copropriétaires. Mais qu’est-ce que cela implique ?

En général, une maison mitoyenne de plain-pied  est divisée par un mur pour déterminer la limite de propriété de chaque famille. Étant donné que chaque famille est propriétaire du terrain, elles ont alors le droit de mettre en route des travaux qu’elles désirent sur ce mur. La seule condition posée dans ce cas est d’obtenir l’accord du voisin avant d’entamer lesdits travaux.  Dans le cas où une famille décide de surélever ce mur avec l’accord de son voisin, la partie surélevée lui appartiendra surtout si elle en a payé tous les frais.

Les copropriétaires mitoyens sont aussi tenus de la responsabilité de dégâts qu’ils ont causés. Plus concrètement, cela signifie que si une famille détériore un aspect du mur ou clôture mitoyenne, elle prendra seule la charge des travaux de réparation.

En résumé, la copropriété d’une maison mitoyenne est idéale lorsqu’on décide de vivre à proximité de personnes de confiance. On risque moins de problèmes de voisinage, tout en payant moins d’argent pour la construction et l’acquisition d’un terrain. C’est une option présentant plusieurs avantages de sécurité et de confort également. Pour mettre un chiffre sur le prix d’une maison mitoyenne, on compte entre 130 000 et 180 000 euros pour une superficie entre 50 et 150 m2.