Devenu élément à part entière de notre quotidien, le pain est présent dans chaque foyer français. Pain artisanal, farines de qualité, pain cuit au feu de bois, pain au levain naturel… L’activité boulangerie a su se renouveler au fil des siècles et des générations pour répondre à un besoin toujours grandissant. Qu’est-ce qu’une boulangerie pâtisserie artisanale ? Quelle est l’histoire du secteur de la boulangerie ? Vers quelle boulangerie à Noisy le Grand se diriger ? Nous vous expliquons tout ci-dessous.

Quelles boulangeries vous attendent à Noisy le Grand ?

À Noisy le Grand, de nombreuses boulangeries-pâtisseries vous accueillent au quotidien pour votre plus grand plaisir. Parmi ces boulangeries artisanales et boulangers-pâtissiers, nous pouvons citer les suivantes :

Boulangerie Adresse Tél

Boulangerie Au Blé d’Or

7, rue du Marché

0143036284

Boulangerie Philippe Buchelé

181 rue Pierre Brossolette

0143033837

Boulangerie Le Prestige

15, promenade Michel Simon

0961667889

L’atelier des gourmands

201 rue Pierre Brossolette

0143033416

À la petite boulangère

11, Bd Maréchal Foch

0143034456

Maison Sohier

13, rue des Bas Heurts

0143053110

La Reine des Blés

5, place Antoine Renard

0651998736

Les délices du blé d’or

202 rue Pierre Brossolette

Le fournil du Champy

1, allée du Bataillon Hildevert

0143055586

Ô Petit biscuit

85, avenue Médéric

0143033425

Aux délices du Clos d’Ambert

65, rue de Malnoue

0158963526

Ainsi, de nombreux points de vente en boulangerie viennoiserie vous attendent à Noisy le Grand. Sandwich, pain au chocolat, chausson aux pommes, desserts divers, éclair au café… Vous n’avez plus qu’à faire votre choix chez votre boulanger du coin !

 

 

L’histoire de la boulangerie

Pour parler de l’histoire de la boulangerie, il faut tout d’abord parler de l’origine du pain. Avant l’invention du pain tel que nous le connaissons actuellement, les hommes avaient pour habitude de manger les céréales qu’ils cultivaient sous forme de bouillie. Bouillie d’orge, de blé, de sarrasin, d’avoine… divers types de céréales étaient alors utilisés. On retrouve ces premières formes alimentaires en Grèce, en France mais aussi en Égypte.

C’est au 5ème siècle avant J.C que le pain va prendre l’apparence que nous apprécions tant. En Grèce, les premiers boulangers apparaissent et Théarion devient alors le meilleur boulanger de son époque, à Athènes. En Italie aussi, les premiers boulangers apparaissent dès la fin du IIIème siècle avant J.C.

Rapidement, le pain devient très répandu et grandement apprécié des populations. Puis, au fil des générations et des siècles, la qualité du pain se précisera, notamment à la période de la Renaissance lors de laquelle le pain devient un aliment populaire. Au froment, au seigle, à l’avoine, à l’orge ou même au maïs, le pain se diversifie.

Au cours du 17ème siècle, la boulangerie et le métier de boulanger se développent, notamment avec l’autorisation officielle de l’usage de la levure. C’est au 20ème siècle que le pain de tradition française va se distinguer des autres pains. En effet, la boulangerie française est réputée pour utiliser la farine la plus blanche, la farine de froment.

Pain de campagne, pains spéciaux, biscottes et pain grillé se répandent de façon massive à travers toute la France dès les années 60 et les boulangers n’hésitent pas à se diversifier. Le pain est désormais un aliment commun et universel : certains préfèrent celui de la boulangerie tandis que d’autres, notamment à la campagne, préfèrent continuer à le fabriquer eux-mêmes.

Que trouve-t-on dans une boulangerie aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les produits de boulangerie proposés aux clients sont divers et variés afin de plaire aux plus gourmands parmi nous.

Du côté des viennoiseries, nous trouvons notamment les croissants pur beurre, les pains au chocolat, les chaussons aux pommes, les pains aux raisins ou aux pépites de chocolat noir… Chaque viennoiserie est l’occasion de redécouvrir l’artisanat français et sa finesse de réalisation.

En ce qui concerne la pâtisserie française, le boulanger-pâtissier ou la boulangère pâtissière vous proposera divers gâteaux aux amandes, au chocolat, des délices sucrés à la vanille, des tartes aux fruits, des tartelettes à la fraise ou à la framboise, moelleux au chocolat, entremets aux trois chocolats, au caramel ou à la noisette… Des pâtisseries et gourmandises sucrées qui constituent un pur régal pour les papilles.

Bien évidemment, les pains sont toujours à l’honneur : pain au levain, pain à la farine d épeautre, pain de seigle, baguette tradition (baguette de tradition), pain complet, pain tranché mais aussi brioche, pain de mie, petits pains juste sortis des fours… Tout le bon pain traditionnel français vous y attend.

En plus de toutes ces spécialités de boulangerie-pâtisserie, vous trouverez chez votre artisan d’autres moyens de vous régaler, notamment en restauration rapide : sandwichs (ou sandwiches) avec des produits frais à emporter, quiches, pizzas artisanales, salades fait-maison, tourte… vous y attendent. Et ce n’est pas tout : macarons, confiseries en tout genre, choux, glaces maison ou encore pain sans gluten, service traiteur et parfois même salon de thé, sont désormais proposés par de nombreux boulangers et boulangères.

Artisan boulanger, un métier utile

Pour devenir boulanger (ou artisan boulanger comme on l’appelle parfois) et proposer aux clients des produits de qualité, il est nécessaire de suivre une formation précise : le CAP boulanger (ou Cap boulangerie) qui dure deux ans. Il est également possible, pour ceux qui le souhaitent, de faire un Bac-pro boulanger-pâtissier en trois années.

Le métier d’artisans boulangers est particulièrement porteur et bénéficie d’une image très favorable auprès des populations. En ouvrant une boulangerie artisanale (et pourquoi pas une pâtisserie artisanale) utilisant des matières premières de qualité, vous permettez à tous d’accéder à des produits artisanaux et locaux.

La fabrication du pain, au même titre que celle des brioches ou de la baguette de tradition a donc de beaux jours devant elle et devenir boulanger et ouvrir une boulangerie (fonds de commerce) constituent encore aujourd’hui un projet partagé par de nombreux adolescents et jeunes adultes français.